Les préservatifs masculins et féminins

Le préservatif masculin ou condom

happy sun bathing pink condom smilling with thumb up on sunny day

Il s’agit d’un étui, avec ou sans réservoir, placé sur le pénis en érection avant toute pénétration. Au moment de l’éjaculation, le sperme est recueilli dans le préservatif pour éviter d’être répandu dans le vagin. Le préservatif masculin est en latex le plus souvent (en polyuréthane si allergie au latex) depuis le 19ème siècle. Auparavant, beaucoup d’autres matériaux ont été utilisés : carapace de tortue, vessie de chèvre,… !!!

Le taux d’échec est inférieur à 5 % s’il est bien utilisé, mais peut s’élever à 15 %. C’est une contraception dont l’efficacité semble insuffisante lorsque la fécondité est élevée. Son efficacité est renforcée s’il est associé à des spermicides et si l’utilisation est bien respectée.

Avantages :

– Méthode simple, facile à se procurer
– L’une des rares méthodes où l’homme prend en charge de la contraception (mais contrôlable pour la femme !)
– L’innocuité
– Aucune ordonnance ou aucun bilan médical nécessaire
– La protection contre les IST et le SIDA
– Peut aider à prévenir le cancer du col
– Peut retarder l’éjaculation pour l’homme hypersensible
– Pas de contre-indication en post-partum et avec l’allaitement

Inconvénients :

– Le coût (en moyenne 50 cts d’euro le préservatif)
– L’efficacité modérée (3 à 14 grossesses pour 100 femmes pendant la première année d’utilisation)
– L’efficacité en tant que contraception dépend de l’utilisateur (demande une motivation continue et une utilisation lors de chaque rapport sexuel)
– Peut diminuer la sensibilité du pénis, faisant que le maintien d’une érection risque d’être difficile
– Peut diminuer la qualité et la spontanéité de l’acte sexuel
– Il peut se déchirer ou glisser (prévoir une contraception d’urgence)

Le préservatif féminin

Préservatif féminin2C’est une gaine cylindrique en polyuréthane (Femidom©, prélubrifié) ou en latex (Khondomz Presinette©, non lubrifié) qui s’introduit dans le vagin pour recevoir le pénis.
Un anneau interne facilite l’introduction dans le vagin et son maintien pendant le rapport.
Un anneau externe repose sur la vulve pour permettre de retenir le préservatif pendant le rapport.
A noter qu’actuellement seul Femidom© est recommandé en France. Il peut s’utiliser avec n’importe quel lubrifiant.

Sa solidité lui confère un taux d’échec inférieur au préservatif masculin.

 

Avantages :Préservatif féminin3

– Facile à se procurer
– L’innocuité
– La protection contre les IST (protège même la vulve) et le SIDA
– Peut aider à prévenir le cancer du col
– Taux d’échec inférieur au préservatif masculin (solidité)
– Peut être inséré jusqu’à 8 heures avant (interfère peu avec le rapport dans ce cas)
– L’homme n’a pas besoin de se retirer immédiatement
– Utilisable par la femme en cas de refus du préservatif masculin par l’homme
– Aucune ordonnance ou aucun bilan médical nécessaire

Inconvénients :

– Le coût (2 à 3 euro le préservatif)
– L’installation peut paraître astreignante
– Son aspect peut en décourager certains et rend parfois le rapport un peu bruyant
– Peut diminuer la qualité et la spontanéité de l’acte sexuel (à priori se sent moins pour l’homme que le préservatif masculin)
– L’indice de Pearl est plus élevé que celui de la pilule ou le stérilet
– Déconseillé dans le mois qui suit l’accouchement car nécessite une manipulation vaginale

newsletterNewsletter

réseaux sociaux
facebooktwitteryoutubegoogle pluspin it